Judlergruppe d’Aigle

156

Au 19e siècle, de nombreux Suisse Allemands se sont établis à Aigle et dans ses environs. Ils ont dû s’adapter à un nouveau mode de vie et à une nouvelle langue, ce qui n’était sûrement pas facile pour beaucoup. C’est probablement le mal du pays qui décida quelques hommes à fonder le « MAENNERCHOR AIGLE » en 1860. Cette date est confirmée par le drapeau toujours existant de la société. D’après les procès-verbaux qui sont conservés depuis 1925, le choeur d’hommes a compté jusqu’à cinquante membres.

Dans ses statuts, le sens et le but de la société était de répandre et de soigner le chant et la sociabilité. Cette idée a été plus particulièrement reprise et développée par quelques chanteurs enthousiastes qui ont fondé le 24 avril 1933 à Aigle le « JODLERKLUB EDELWEISS AIGLE ». Parmi les initiateurs, on peut nommer le premier directeur Hans MÜLLER. Le Club de Jdleurs comptait à ses débuts neuf membres.

Le 27 juin 1937, le jeune club a organisé la première Fête Romande des Jodleurs à Aigle. Le club « Edelweiss » fut actif jusqu’en 1948. A cause du manque de membres, la fusion avec le choeur d’hommes en 1949 fut décidée, la nouvelle société prit le nom de « MÂNNERCHOR – JODLERGRUPPE AIGLE ».

Pendant trente-sept ans, la société présentait à la fois des chants pour choeur d’hommes et le jodle. Elle était membre non seulement de l’Assocîation des chanteurs de langue allemande de la Suisse Romande, mais aussi de l’Association des Jodleurs de la Suisse Romande, participant à diverses fêtes avec succès.

En 1937, la société se présentant pour la dernière fois comme Männerchor. Parce que le nombre des membres actifs devenait trop faible pour des chants en choeur et que le chant de jodle plaisait de plus en plus, nous nous sommes décidés de nous produire seulement en tant que groupe de Jodleurs et cela avec entière satisfaction. Avec notre directeur actuel, Titus von Arx, sachant nous faire progresser avec beaucoup de compétence, nous regardons l’avenir avec beaucoup de confiance.